LGV SEA Tours-Bordeaux, France

Expertise sol au service de la grande vitesse

Plus important projet de ce type en Europe, la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique permettra de réduire les temps de parcours entre Paris et Bordeaux. Dans ce cadre, Menard a amélioré les sols sous les remblais de 5 a 10 m de haut pour l’accès nord et sud d’un ouvrage emblématique du projet, le viaduc de la Dordogne. Il s’agissait de traiter différents horizons argileux médiocres sur environ 12 m de profondeur par rapport à la plateforme, l’ancrage se faisant dans d’anciens marécages aux sols compressibles. Près de 8 000 Colonnes a Module Contrôlé de 320 mm de diamètre ont été mises en place, soit une longueur totale d’environ 110 000 ml. L’un des défis majeurs aura été de faire converger les calculs avec les spécifications techniques du projet à proximité de l’ouvrage, grâce à la mobilisation du bureau d’études de Menard. Des essais de chargement entre 30 et 80 t, associés à des essais par impédance mécanique, ont par ailleurs été effectués afin de répondre pleinement au plus important des critères : moins d’un centimètre de tassement absolu sous charge d’exploitation dans les 25 prochaines années.